IMAÉE est engagée sur un domaine fortement lié aux critères du développement durable. Notre approche vise à proposer des solutions les plus performantes possibles en tenant compte du contexte local et des contraintes de nos clients.

En effet, le secteur du bâtiment contribue majoritairement à la consommation des énergies fossiles, et à l’émission de gaz à effet de serre.

Ces aspects de préservation des ressources et de l’environnement sont aussi à mettre en perspective avec les capacités actuelles et futures des maîtres d’ouvrage à pouvoir, d’une part, garantir leur sécurité énergétique, par opposition à la notion de précarité énergétique, et d’autre part, à dégager durablement une capacité d’investissement suffisante pour améliorer leur patrimoine ou engager de nouveaux projets.

Notre démarche intègre également les critères de la Qualité Environnementale du Bâtiment, en apportant un soin particulier au choix des produits et équipements selon leur impact environnemental (approche par analyse de cycle de vie notamment) et bénéficiant d’une rentabilité optimale en termes de coût global.

IMAÉE propose des solutions énergétiques s’inscrivant dans la démarche « négaWatt ». Cette dernière vise à induire un comportement sobre par une utilisation optimisée des bâtiments et par l’amélioration de la performance de l’enveloppe.

La conception bioclimatique est ainsi la base de notre travail de conception, notamment pour contrôler le confort d’été et stocker les apports solaires passifs. Le recours à des équipements efficaces permet d’améliorer encore le résultat sur la base d’un besoin plus faible et donc d’installations de taille plus modérée. Enfin, en fonction des besoins et des possibilités techniques et économiques, la mise en place de systèmes de production d’énergies renouvelables permet d’envisager la convergence à terme vers l’objectif « facteur 4 ».

Au travers de cette approche nous sommes convaincus d’œuvrer objectivement en faveur d’une approche durable – proposer d’investir aujourd’hui sur des mesures performantes et économiques, afin de limiter la charge sur le budget de fonctionnement, pour préserver demain une capacité à investir.