Face à la pandémie actuelle et la tension sur les coûts et disponibilités des matières premières, IMAEE s'adapte pour rester proche de ses clients et partenaires. Nos équipes, fortement sollicitées, s'engagent à faire le maximum pour éviter tout délai supplémentaire de livraison. Le site imaee étant actuellement en cours de maintenance, certains contenus ne sont momentanément pas accessibles. Veuillez nous en excuser.
Le site imaee étant actuellement en cours de maintenance, certains contenus ne sont momentanément pas accessibles. Veuillez nous en excuser.
Actualités2021-05-04T20:45:20+01:00

Agissons tous ensemble !

Transformons les périodes d’inoccupation en bénéfices environnementaux

Les periodes de confinement nous permettent d’agir pour reduire les charges et nos impacts environnementaux

Les fermetures d’établissements scolaires, crèches, lieux communs et plus… sur une période de plusieurs semaines sont une première dans notre expérience.

Cela s’associe à de nombreux signaux d’évolution de dérive du climat et de risque d’une nouvelle crise économique.

Dans ce contexte, où il y a lieu de se questionner sur notre façon de vivre, de travailler, de consommer, il y a lieu de sauter sur l’occasion pour retravailler les fondamentaux et nous vous proposons ici quelques pistes de réflexion que tout gestionnaire de parc immobilier peut appliquer pour ses établissements fermés provisoirement :

  • Mettre en place un réduit de température (inférieur à 15°C pour les zones non occupées, si possible 6°C). Les consignes sont à régler à la GTB, sur les caissons, en chaufferie ou directement sur les robinets thermostatiques – position 1
  • Laisser les stores et volets ouverts en façade Sud pour valoriser les apports solaires et éviter que les bâtiments ne descendent en température
  • Arrêter les climatisations dans les locaux équipés, sans apports
  • Mettre les CTA double flux et autre ventilation de confort à l’arrêt ou en réduit
  • Mettre les ballons ECS à l’arrêt et couper la circulation des bouclages sanitaires, avec un traitement anti-légionellose à planifier avant l’ouverture de l’établissement
  • Vider les réfrigérateurs qui ne sont pas 100% nécessaires et les arrêter (distribuer les denrées aux EHPAD ou associations d’actions sociales)
  • Arrêter l’alimentation des bornes Wifi de l’établissement et des zones non occupées
  • Faire un suivi de vos consommations électriques : c’est le moment d’identifier toutes les veilles et appareils qui consomment inutilement et de les optimiser.
  • Faire un suivi de consommation d’eau afin de détecter les fuites.

Faisons quelque chose de positif de cette période, apprenons, optimisons !

 

Si vous avez besoin d’aide dans la mise en œuvre d’actions, nos équipes restent à votre entière disposition, par téléphone et mail notamment.

N’hésitez pas à relayer ce message… la planète vous remerciera!

Confort bioclimatique

Actualité réglementaire : entretien des systèmes thermodynamiques de 4 à 70 kW

Depuis le 1er août 2020, l’entretien biennale des systèmes thermodynamiques est obligatoire pour privilégier la maintenance préventive et limiter les fuites de gaz frigorigènes.

Le décret n° 2020-912 du 28 juillet 2020 rend obligatoire l’entretien des systèmes thermodynamiques dont la puissance frigorifique nominale est comprise entre 4 et 70 kW. Le décret est relatif à l’inspection et à l’entretien des chaudières, des systèmes de chauffage et des systèmes de climatisation.

Le premier entretien d’un système thermodynamique sera donc à effectuer au plus tard deux ans après son installation ou son remplacement. Ce qui veut dire que pour les systèmes déjà en place, la première maintenance sera à effectuer au plus tard en juillet 2022.

Entretien des pompes à chaleur concernées

L’entretien portera sur la vérification, le nettoyage et le réglage du système thermodynamique, ainsi que le contrôle d’étanchéité du circuit de fluide frigorigène. Seuls les professionnels habilités pourront réaliser cette prestation. Le professionnel a l’obligation d’un devoir de conseil auprès du client :

  • Conseiller l’usager sur la bonne utilisation du système en place
  • Identifier les améliorations possibles à apporter sur l’installation de chauffage ou de refroidissement et sur l’intérêt éventuel de son remplacement
  • Fournir une attestation d’entretien dans un délai de quinze jours suivant sa visite.

IMAEE accompagne les professionnels pour identifier les solutions d’amélioration sur le système et son environnement. Une PAC sur ou sous-dimensionnée peut occasionner des surconsommations importantes et des anomalies de confort et de vétusté de l’installation.

Go to Top